Mairie de Saint-Pierre-lès-Elbeuf, www.pierrotin.fr
  La ville >> Jumelages

Premiers pas d’une coopération avec Diembering au Sénégal

C’est en juillet 2011 qu’Etienne Diatta est devenu conseiller municipal. Il a pris la suite de Marie-Emmanuelle Putz qui a quitté la région.
Etienne Diatta est président de l’association l'association d’aide au développement du Diembering (AADD) qui vient en aide aux habitants de sa région natale du Sénégal, en Casamance. En juin 2011, Etienne Diatta a permis la rencontre entre Tombon Gueye, président de la communauté rurale de Diembering et Patrice Desanglois, maire de Saint-Pierre. Des projets sont en cours et plus particulièrement :


- La gestion de l’eau : l’adduction et l’assainissement.

- La construction d’un bâtiment multifonctionnel qui permettrait de mettre en place une coopérative artisanale, de l’hôtellerie, une épicerie...

Des échanges ont lieu régulièrerment entre Diembéring et Saint-Pierre-lès-Elbeuf pour faire aboutir ces projets au plus vite.


Qu'entend-on par coopération décentralisée ?

La coopération décentralisée désigne l’établissement de relations à long terme entre une collectivité territoriale française et étrangère, formalisées par des conventions.

La coopération a différents objectifs :

- Aider la communauté rurale à exercer ses compétences en apportant conseils, soutien technique, formations...

- Améliorer le cadre de vie de la population en favorisant les initiatives émanant du plan local de développement de la Communauté rurale de Diembering.

- Mener des actions à Saint-Pierre-lès-Elbeuf afin de développer les relations entre la population de Saint-Pierre et la population de Diembering dans différents domaines et notamment l’éducation, la culture, l’économie, l’agriculture...

 


Rieti, première ville soeur de Saint-Pierre-lès-Elbeuf

En 1982 Bruno Rosati et sa sœur, originaires de Rieti en Italie prennent contact avec Claude Vochelet, le maire et proposent que des échanges soient faits en vue d’un jumelage. Claude Vochelet répond par un défi : si l’équipe municipale est réélue en 1983, il s’engage à prendre contact avec la municipalité de Rieti. L’équipe municipale est réélue et le maire se rend à Rieti avec deux jeunes Saint-pierrais pour la Festa del sole.
 




Des pieux d’ancrage sont scellés entre nos deux villes. Depuis 1983, tous les ans, des échanges réguliers ont lieu à la fête patronale de Saint-Pierre et à la fête du soleil à Rieti.

Quelques dates :

- 1989 : une convention de jumelage est signée entre les deux comités des fêtes,

- 1999 : signature du protocole de jumelage à Saint-Pierre et en mai 2000 à Rieti.

Durant toutes ces années, les échanges ont été sportifs (foot masculin, foot féminin, karaté) mais aussi culturels (exposition de peinture, peinture sur soie, concerts de musique classique, de jazz...).Les deux villes unissent leur volonté pour que ces échanges continuent et se développent encore et toujours.
 


Ville jumelle, Prisacani

La démarche de Saint-Pierre-lès-Elbeuf et de Prisacani montre résolument la volonté d'ouverture au monde des éuls de notre ville. Nous souhaitons favoriser des échanges nombreux et diversifiés, d'abord amicaux et culturels mais aussi, plus tard, pourquoi pas, des coopérations techniques ou économiques. Les domaines d'action sont nombreux et nos projets communs sont innombrables et enthousiasmants.

La signature du jumelage entre la ville de Saint-Pierre-lès-Elbeuf et celle de Prisacani a eu lieu le 26 avril 2008 venant ainsi officialiser les liens d’amitié existant depuis de nombreuses années entre les deux villes. En effet, c’est en 1985, au cours d’un voyage familial en Roumanie que des premiers contacts sont noués entre deux familles saint-pierraise et roumaine.

Très vite, le principal du collège se prononce favorablement pour un échange scolaire entre le collège Jacques-Emile Blanche et le collège-lycée Dimitrie Cantemir à Iasi. Les jeunes roumains sont accueillis à noël 1991 chez leurs correspondants français.





Depuis, les échanges scolaires réciproques ont eu lieu au rythme d’un échange tous les deux ans. En 1991, parallèlement aux échanges scolaires, l’association Normandie-Moldavie est créée. L’association a fait 23 convoyages vers Iasi en transportant du matériel scolaire, médical et autre. De là, sont nés des contacts avec la ville de Prisacani à la frontière de la république moldave.

Outre les aides matérielles, Normandie-Moldavie construira en 1998 une école de 4 classes dénommée, l’école de l’amitié, en collaboration avec l’association belge t’drempeltje. Depuis, des liens très solides et des amitiés profondes sont scellés entre Saint-Pierre-lès-Elbeuf et Prisacani.


Consultez votre dossier Famille sur la commune de Saint-Pierre-lès-Elbeuf


Les publications de la Mairie de Saint-Pierre-lès-Elbeuf
Le magazine semestriel, Les MargellesLe bulletin d'informations mensuel, Ce mois-ci
Mentions légales - Crédits - Plan du site
Télécharger le plug-in Flash pour profiter au mieux de ce site.